Films documentaires

.

.

Les films documentaires

.

.

La guerre des graines

guerre des graines

Synopsis :

Les graines sont-elles une marchandise ou un bien commun de l’humanité au même titre que l’eau ou l’air ? Dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut être plus le droit de replanter leurs propres graines. En Europe, une loi émerge pour contrôler l’utilisation des semences agricoles… Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers qui possèdent déjà la moitié du marché des graines et cherchent à étendre leur privatisation.

L’histoire que nous révélons dans ce documentaire, c’est celle d’une guerre silencieuse, méconnue et dont l’enjeu est pourtant crucial : notre indépendance alimentaire.

De l’Inde à Bruxelles, en passant par les campagnes françaises et l’Ile du Spitzberg à 1000 kms du Pôle Nord, Stenka Quillet et Clément Montfort enquêtent sur cette Guerre des Graines qui menace plus d’un milliard d’agriculteurs sur la planète.

Les réalisateurs rencontrent des paysans qui doutent, des militants qui tentent d’alerter les opinions publiques et des politiques qui discutent les futures lois. Monsanto, leader sur le marché des semences leur ouvre exceptionnellement la porte de la plus grande usine en Europe.

Earthlings 

Earthlings

Synopsis :

Earthlings est un film documentaire américain de Shaun Monson sorti en 2005, et dont la réalisation a nécessité cinq années de travail et d'investigations. Il montre le traitement des animaux destinés à la nourriture, à l'habillement, aux divertissements et aux recherches scientifiques. La bande originale est signée Moby.

Le narrateur de la version originale américaine est Joaquin Phoenix. Il n'existe que trois versions officielles de Earthlings mais de nombreux détournements ont été réalisés sur internet par des activistes, comme celui de Maxime Ginolin.

Nos enfants nous accuseront 

nos enfants

Synopsis : La courageuse initiative d'une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d'introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l'empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole (76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays) et les dégâts occasionnés sur la santé publique. Un seul mot d'ordre : Ne pas seulement constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d'agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas.

Le cauchemar de Darwin

cauchemar darwin

Synopsis : Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l'humanité, sont aujourd'hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation.
En Tanzanie, dans les années 60, la Perche du Nil, un prédateur vorace, fut introduite dans le lac Victoria à titre d'expérience scientifique. Depuis, pratiquement toutes les populations de poissons indigènes ont été décimées. De cette catastrophe écologique est née une industrie fructueuse, puisque la chair blanche de l'énorme poisson est exportée avec succès dans tout l'hémisphère nord.
Pêcheurs, politiciens, pilotes russes, industriels et commissaires européens y sont les acteurs d'un drame qui dépasse les frontières du pays africain. Dans le ciel, en effet, d'immenses avions-cargos de l'ex-URSS forment un ballet incessant au-dessus du lac, ouvrant ainsi la porte à un tout autre commerce vers le sud : celui des armes.

L’urgence de ralentir

urgence de ralentir

Synopsis : Dans un monde où l'accélération est devenue la règle, des initiatives émergent pour redonner sens au temps qui passe et inventer de nouveaux modèles pérennes. Selon le philosophe et sociologue Edgar Morin, l'accélération financière et technologique, déconnectée du rythme de l'être humain, mène la société à l'épuisement. Alors que des algorithmes accentuent de manière exponentielle la spéculation financière hors de tout contrôle, des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l'urgence et de l'immédiateté, pour redonner du sens au temps qui passe. Ainsi, au Rajasthan, le Barefoot College, fondé par Bunker Roy, recrute des femmes de milieux ruraux pour les former à l'ingénierie solaire...

Sacrée croissance !

sacre croissance

Synopsis : Ce documentaire de Marie-Monique Robin est avant tout l’histoire d’une cassure. Entre les décideurs politiques et une partie de la population réticente à se laisser imposer les doxas libérales, les visions du monde tel qu’il doit être mené semblent irréconciliables. Lorsque les premiers ne jurent que par la croissance, répétant le terme comme une formule incantatoire, les seconds espèrent en d'autres solutions et réfutent le productivisme et la consommation à tout prix. Les experts intervenant dans le film sont formels : sous la forme qu'elle a connue au XXe siècle, la croissance est terminée, elle ne reviendra pas. De nombreux paramètres ne leur laissent aucun doute, dont la fin de l’ère des énergies bon marché ou la dépendance croissante à la dette.

Les alimenteurs

les alimenteurs

Synopsis : A la maison, à la cantine, au restaurant, la nourriture d’origine industrielle remplit nos assiettes. Que savons-nous réellement de ce que nous mangeons ? Les ingrédients sont-ils vraiment tous listés sur les emballages ? Qui décide de ce qui est comestible et ne l’est pas ? Ce qui est comestible est-il vraiment mangeable ? Et au bout du compte, qui se goinfre ? Certainement pas la population. Même si elle devient obèse et diabétique, le goût émoussé par les saveurs faciles et factices de la gastronomie industrielle. Les autorités n’exercent qu’un contrôle limité et a posteriori sur cette montagne de victuailles transformées, aromatisées, trop sucrées, sursalées, émulsifiées. L’industrie agroalimentaire a carte blanche pour dresser le menu. Loin, très loin de mère nature, remontons la chaîne alimentaire. Direction : les arrière-cuisines des alimenteurs.

Food Inc

Food inc

Synopsis : Food, Inc. décortique les rouages d'une industrie qui altère chaque jour notre environnement et notre santé. Des immenses champs de maïs aux rayons colorés des supermarchés, en passant par des abattoirs insalubres, un journaliste mène l'enquête pour savoir comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes. Derrière les étiquettes pastorales de "produits fermiers", il découvre avec beaucoup de difficulté le tableau bien peu bucolique que les lobbys agro-alimentaires tentent de cacher : conditions d'élevage et d'abattage du bétail désastreuses, collusion entre les industriels et les institutions de régulation, absence de scrupules environnementaux, scandales sanitaires... Éleveurs désespérés, experts indépendants, entrepreneurs intègres et défenseurs du droit des consommateurs esquissent, chacun à leur manière, le portrait d'une industrie qui sacrifie la qualité des produits et la santé de ses clients sur l'autel du rendement.

Le monde selon H&M

le monde selon h&m

Synopsis : En vingt ans, la marque H&M est devenue synonyme de vêtements peu onéreux, à la mode, et éthiques. La société suédoise revendique en effet son souci des petites mains qui travaillent dans ses usines et une politique commerciale responsable dans les pays où elle développe ses activités. Du Bangladesh à la Suède, en passant par la France, la Belgique ou l'Ethiopie, Marie Maurice et Pedro Brito Da Fonseca enquêtent sur la face cachée de la multinationale, confrontant les promesses aux réalités du terrain. Tous les éléments découverts lors de ce reportage ont été soumis à la direction de H&M, qui a fini par répondre sur chacun des points.

Solutions locales pour un désordre global

slpudg

Synopsis :« Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise économique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. » Coline Serreau

Caméra au poing, Coline Serreau a parcouru le monde pendant près de trois ans, à la rencontre de femmes et d’hommes de terrain qui expérimentent un peu partout, avec succès, de nouveaux systèmes de production agricole, réparent les dégâts environnementaux, et proposent une vie et une santé améliorées en garantissant une sécurité alimentaire pour tous.

Pierre Rabhi, Lydia et Claude Bourguignon, les paysans sans terre du Brésil, Kokopelli en Inde, monsieur Antoniets en Ukraine... tour à tour drôles et émouvants, combattifs et inspirés, ils sont ces résistants, ces amoureux de la terre, dont le documentaire de Coline Serreau porte la voix.

cowspiracy

Cowspiracy

Synopsis : Cowspiracy est un documentaire qui suit l'enquête d'un cinéaste intrépide en voie de découvrir les secrets de l'industrie polluante la plus dévastatrice aujourd'hui et sur les raisons du pourquoi les leaders mondiaux ont peur d'aborder et d'affronter le sujet.. Controversé, il se penche sur l’impact de l’élevage sur l’environnement. Kip Andersen, producteur et directeur du film, révèle des informations exclusives portant sur des statistiques alarmantes sur les impacts que génèrent la consommation de viande.

Nature : le nouvel eldorado de la finance

nature, el dorado finance

Synopsis : Ce documentaire raconte l’histoire de la mainmise bancaire et financière planétaire sur les ressources vivantes. Animaux et végétaux sont désormais transformés en produits bancaires et cotés en bourse. Un nouveau marché se développe : les espèces vivantes disparaissent, elles prennent donc de la valeur. L’environnement devient un capital spéculatif. Quel en sera le prix pour la nature et les hommes ? La course au profit généralisé et le marché global ont largement contribué à la crise écologique. Pourtant, les mondes de l'économie et de la finance prétendent renverser la tendance et sauver la planète en la protégeant à leur façon, c'est-à-dire avec de l'argent. C'est l'émergence d'un nouveau marché, celui de la protection environnementale, que décrypte ce documentaire. Encore embryonnaire il y a quelques années, ce marché est aujourd'hui l'un des plus prometteurs en terme de profit. De plus en plus de sociétés financières ou d'assurances attribuent un coût à la nature et font jouer la loi de l'offre et de la demande.

Prêt à jeter : l’obsolescence programmée

pret a jeter

Synopsis : Prêt à jeter est un film documentaire réalisé par Cosima Dannoritzer en 2010. Son titre d'origine en allemand est : Kaufen für die Müllhalde. Il a pour sujet l'obsolescence programmée des produits de consommation courante (biens de consommation). Ce principe industriel et commercial vise à réduire soit la durée de vie du produit manufacturé, soit celle d'un de ses composants. C'est donc un historique de cette stratégie commerciale et industrielle visant à limiter la durée de vie de certains produits ou appareils, qui est relaté à travers plusieurs exemples particulièrement significatifs.

Centrales nucléaires, démantèlement impossible ? 

centrale nucleaires, demantelement impossible

Synopsis : De la France aux États-Unis, en passant par l’Allemagne, les pays qui ont misé sur l’énergie nucléaire se trouvent aujourd’hui confrontés à un nouveau défi : le démantèlement de leurs centrales vieillissantes ou définitivement mises à l’arrêt. Voici quarante ans, leurs concepteurs, tout à leur enthousiasme, n’avaient pas prévu que, devenus trop vieux et donc dangereux, ces réacteurs devraient être un jour démontés, et qu’il faudrait stocker leurs déchets hautement radioactifs. Si les opérateurs et les autorités de la sûreté nucléaire assurent pouvoir maîtriser ce processus de démantèlement, la réalité est tout autre.

Sucre, le doux mensonge

sucre le doux mensonge

Synopsis : En épluchant les archives internes de la Great Western Sugar Company, l'un des fleurons de l'industrie sucrière américaine, la dentiste Cristin Kearns a fait une découverte de taille : dans les années 70, l'industrie du sucre a mis au point une stratégie de conquête, visant à inclure toujours plus de saccharose dans l'alimentation quotidienne mondiale, tout en en dissimulant sciemment les risques sanitaires. Durant quarante ans, l'industrie agroalimentaire a réussi à faire prospérer un empire de plusieurs milliards et à transformer les habitudes alimentaires planétaires. Conséquence de cette nouvelle addiction : obésité, diabète, maladies cardiaques. Le lobby du sucre est au banc des accusés, mais il exige de ses détracteurs toujours davantage de preuves. Des manoeuvres qui rappellent celles de l'industrie du tabac.

Regards sur nos assiettes

regards sur nos assiettes
Synopsis : Six étudiants en géographie et ingénierie d’espace rural enquêtent sur l’alimentation. De leur assiette au sol, ils remontent la filière des aliments, étudient les impacts de nos choix de consommateurs et découvrent d’une façon spontanée l’envers de l’assiette.

De la grande surface aux producteurs locaux, les réponses apportées varient sur le fond et sur la forme. Chemin faisant, c’est notre vie à tous qui se dessine dans les gestes et les mots des pionniers de l’agriculture de demain.

Il s’agit d’un documentaire de création qui s’adresse d’une façon responsable et souvent drôle à toutes les générations, et plus particulièrement aux jeunes. Les 6 étudiants proposent une approche qui laisse toute sa place au spectateur, au gré de la curiosité et des rencontres, en participant pleinement au monde à construire.

Les reportages

Gel douche, peaux sensibles s’abstenir

gel douche

Synopsis : En seulement trente ans, le gel douche a remplacé le savon dans les habitudes, et les salles de bains, des Français. Il s'en vend même plus de 500 000 flacons par jour : un marché extrêmement juteux de plus d'un demi-milliard d'euros par an. Mais les consommateurs savent-ils exactement ce qui se cache dans leur précieux fluide qui, à en croire les industriels, lave, hydrate, gomme, tonifie et relaxe ? Vendu comme du rêve, le gel douche cache bien des pratiques douteuses derrière son abondante mousse. Enquête sur un marché pas très propre, sur fond d'une question essentielle : le retour au savon est-il en définitive l'unique solution ?

Les villes du futurs

les villes du futur

Synopsis : L'urbanisation toujours grandissante du monde pose de graves problèmes environnementaux. Pour faire face à ces enjeux, plusieurs pays du monde ont décidé de construire de toute pièce des cités futuristes, à la fois vertes, connectées et attractives. Enquête à King Abdullah Economic City en Arabie Saoudite qui devrait être achevée en 2035, à Tianjin Eco-city construite en Chine sur un ancien étang d'eaux polluées et à Songdo en Corée du Sud, sur ces gigantesques chantiers conçus comme de véritables laboratoires du futur et financés grâce à des partenariats privés et publics.

Pour rapprocher la production de nourriture de l'endroit où elle est consommée et également limiter le gaspillage alimentaire, des personnes tentent d'amener l'agriculture à l'intérieur des mégalopoles. Ainsi, à Montréal, les fermes Lufa, installées sur le toit d'un immeuble, produisent des légumes cueillis à maturité et mis sur le marché le même jour. Et pour que les villes soient capables de nourrir tous leurs habitants, Dickson Despommier, écologue américain, a imaginé l'agriculture verticale, c'est-à-dire un immeuble capable de nourrir 30 000 personnes pendant une année entière.

Agenda
29 juin 2017 Conférence gratuite au planétarium de Vaulx en Velin

En partenariat avec l'Observatoire de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1/CNRS-INSU/ENS),...

> Tout l'agenda
top